Durée des analyses de l’eau pour la légionellose

Les analyses dans la journée…

Avant AdGène, un hôpital qui voulait détecter la légionellose n’avait pas le choix : une quinzaine de jours de fermeture par précaution, le temps de l’analyse. Une dizaine de jours était indispensable au développement des bactéries à partir du prélèvement, avec un coût en conséquence Aujourd’hui, avec AdGène, le prélèvement est fait le matin et les résultats tombent avant 17 h. Une vraie révolution dans la lutte contre la légionellose!

Publié dans MenuTop | Laisser un commentaire

Légionelles à Nantes

Des bactéries légionnelles ont été détectées ce week-end au lycée professionnel De Bougainville à Nantes. C’est au niveau des canalisations d’eau chaude de l’internat que le taux a été le plus fort. Elles ont été isolées et un traitement chimique est en cours et l’internat fonctionne.

Rappelons que le même problème s’était posé au Centre Réné-Gauducheau à Saint-Herblain (anti-cancer), mais que dans ce cas on avait eu à déplorer le décès d’une personne âgée début janvier.

Publié dans Actualités, Pays de la Loire | Laisser un commentaire

Des légionelles, mais pas de malade à Villeneuve-lès-Maguelone

www.leparisien.fr

Des bactéries de légionelles ont été détectées à la maison d’arrêt de Villeneuve-lès-Maguelone (Hérault), près de Montpellier, mais aucun détenu n’a été atteint par la légionellose, a annoncé lundi la préfecture de la région Languedoc-Roussillon.
« A ce jour aucun cas de légionellose na été diagnostiqué chez un détenu et aucun détenu nest actuellement hospitalisé pour ce motif », dit l’agence régionale de santé (ARS) dans un communiqué diffusé par la préfecture. (lire la suite)

Publié dans Actualités, Languedoc-Roussillon | Marqué avec | Laisser un commentaire

Légionellose à Villeneuve-lès-Maguelone (Hérault)

languedoc-roussillon.france3.fr

Un détenu de la maison d’arrêt de Villeneuve-lès-Maguelone, près de Montpellier dans l’Hérault, est hospitalisé depuis jeudi pour une légionellose, au CHU, a-t-on appris dimanche auprès de la préfecture de région Languedoc-Roussillon.

(lire la suite)

Publié dans Actualités, Languedoc-Roussillon | Laisser un commentaire

Un cas de légionellose à Nantes

Des prélèvements ont été effectués au centre de convalescence de Pontchâteau et au centre de lutte contre le cancer René-Gauducheau à Saint-Herblain. Vendredi une personne âgée qui avait contracté la légionellose est décédée. L’ARS des Pays de la Loire mène une enquête pour déterminer la source de contamination.

Publié dans MenuTop, Pays de la Loire | Laisser un commentaire

Présence de légionellose au Lycée Chopin

www.estrepublicain.fr

Dans le cadre d’un contrôle de la qualité de l’eau sur le réseau du lycée Chopin à Nancy, la présence de légionelle a été détectée au niveau du pôle restauration scolaire (lire la suite)

Publié dans MenuTop | Laisser un commentaire

Deux cas de légionellose dans le Sud-Ouest

Deux cas de légionellose – SudOuest.fr (www.sudouest.fr)

Deux patients du centre des Lauriers ont contracté la maladie cet été. L’un d’ entre eux est mort. Déjà important, le dispositif de prévention de la … (lire la suite)

Publié dans MenuTop | Laisser un commentaire

Thermes de Salies, un cas suspect de legionellose

(www.larepubliquedespyrenees.fr)

Cela tombe plutôt mal à quelques jours des portes ouvertes de l’établissement ( samedi). Un homme, d’un certain âge, qui a fréquenté les … (lire la suite)

Publié dans MenuTop | Laisser un commentaire

Limiter les risques responsables de la legionellose

LE COURRIER DU SUD – Canoe (lecourrierdusud.canoe.ca)

BOUCHERVILLE. Nombreux sont les scientifiques et techniciens qui consacrent du temps afin de définir et de développer des axes… Lire l’article

Publié dans MenuTop | Laisser un commentaire

Un cas de légionellose à Bezançon ?

Témoignage non confirmé : fin juillet un quinquagénaire de Bezançon a été touché par une forte fièvre et il a fallu plusieurs jours pour que le corps médical pense à la légionellose.

Hospitalisé, l’homme a échappé à la mort après 15 jours de traitement intensif.

Les instances sanitaires n’ont contacté la famille du patient que vendredi, soit un mois après le déclenchement de la maladie, pour faire une enquête sur l’origine de la bactérie.
Lien vers la site macommune.info

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire